Daniel Goleman, auteur du libre « L’intelligence émotionnelle » reconnaît 8 émotions principales soit la colère, la tristesse, la peur, le plaisir, l’amour, la surprise, le dégout et la honte. Ces émotions sont celles que nomment la plupart des adultes en parlant de comment ils se sentent et sont celles avec lesquelles il est important d’apprendre à vivre. 

Comme c’est si bien expliqué aux enfants dans le livre la couleur des émotions, toutes les émotions sont bonnes à vivre, mais peuvent aussi influencer négativement les autres. Par exemple, un enfant survolté par la joie peut devenir désagréable pour les autres enfants s’il n’arrive pas à contenir son émotion. Dans le même ordre d’idée, une colère qui est refoulé constamment par peur de déranger sortira de manière exponentielle. Il est donc très très important d’apprendre à l’enfant à vivre ses émotions, tout en les vivant dans le respect des autres. 

Voici quelques outils que vous pouvez utiliser pour aider votre enfant dans chacune des étapes de son émotion.

Jumelle Enfant

1) Reconnaître l’émotion

Avant de permettre à l’enfant de vivre son émotion, il est sain de l’aider à nommer la bonne émotion. De dire « Je suis en colère » est la première étape pour pouvoir ensuite vivre le mieux possible son émotion. Quelques ressources peuvent aider à nommer l’émotion. 

Par des livres et des films

J’aime beaucoup utiliser les livres pour toutes les interventions pédagogiques que je fais. Souvent, ils aident l’enfant à se reconnaître sans nécessairement leur expliquer directement ce qui se passe. Le personnage qui vit une émotion, par exemple, peut permettre à l’enfant de comprendre que son émotion est normale et qu’il n’est pas seul. 

Une excellente ressource en ce sens est le livre « la couleur des émotions ». Ce livre explique à l’enfant chacune de ses émotions, ce qu’il ressent en dedans et comment les autres peuvent vivre les moments où il ressent une émotion. Il est très bien imagé et la plupart des enfants le connaissent si bien qu’ils connaissent la couleur de chacune des émotions. 

Une autre ressource super intéressante est le livre « Grosse Colère ». Ce dernier permet de mettre des mots sur la colère que vit l’enfant et de réaliser que ce n’est pas parce qu’on est en colère qu’on peut tout détruire autour de nous. 

Finalement, dans le même ordre d’idée, le film « Sens dessus dessous » est très aidant pour reconnaître les émotions et les comprendre. 

 

Roue Des Emotions Kairos

Avec la roue des émotions 

Il s’agit là de prendre des images de chaque émotion et de les disposer sur une roue. Ensuite, l’enfant peut tourner la roue pour nous aider, avec lui, à nommer son émotion. Souvent, de reconnaître l’image permet de nommer l’émotion qui vient avec. Dans un même ordre d’idée, on peut coller les pictogrammes au mur, sur un dé, sur une balle, … pour aider l’enfant à nous pointer celui qui ressemble le plus à son émotion. 

 

Calin Enfant Parent

2) Vivre l’émotion

Une fois l’émotion nommé, il faut maintenant la vivre. Peu importe l’émotion, j’aime toujours introduire une respiration lente et contrôlée avec l’enfant. Mon truc préféré est le suivant : On place son doigt devant sa bouche, on respire comme si on sentait une fleur, puis on souffle comme si on éteignait une chandelle. Plusieurs fois! 

Maintenant, si l’enfant vit de la colère, j’aime beaucoup lui offrir un moyen de la canaliser. S’il a envie de frapper, je lui donne un punching bag. S’il a envie de serrer fort, je lui donne un coussin, … 

S’il vit de la tristesse, parfois il aura besoin d’un câlin, parfois d’un espace en retrait, parfois d’un objet doux. Il est important de refléter son besoin et de lui offrir l’outil qui lui permettra de vivre son émotion sans impacter les autres. 

Il existe des objets qu’on peut se procurer pour canaliser les émotions. Dans le langage courant, on les appelle les « moyens ». Il s’agit de petits objets à tirer, écraser, tortiller, … pour se détendre. 

 

3) Prévenir l’émotion

Bien qu’on ne puisse pas, et qu’on ne veuille pas, refouler l’émotion. Il est possible de prévenir une émotion. Par exemple, si on sait que notre enfant réagit aux changements brusques dans sa routine, on tentera de le préparer aux changements à prévoir. Pour ce faire, l’application Kairos peut permettre de prévoir la routine. 

 

4) Réparer 

J’insiste sur ce point car il primordial. Il est important d’apprendre à l’enfant à vivre son émotion sans impacter les autres, ou le moins possible. S’il a vécu une crise de colère et a blessé, émotionnellement ou physiquement, l’autre, il est important de réparer le geste. Il faut donc aider l’enfant à retourner vers la personne qu’il a blessé, ou l’endroit où il a vécu sa crise pour remettre tout en état. 

Mais attention! Il est important de ne pas procéder tant que l’enfant vit encore l’émotion. Il faut attendre après. 

 

Ressources pertinentes : 

https://papapositive.fr/25-outils-methodes-gestion-emotions-enfants/

https://fondationchagnon.org/nouvelles/2015/lancement-campagne-gerer-ses-emotions/?gclid=Cj0KCQjw_dWGBhDAARIsAMcYuJzoqjuAY52L4Tl00DMhkerVPUlUNNdBajxoukP16XnAknxH-thyOW4aAr-iEALw_wcB

La couleur des émotions : un livre tout animé, Par Anna Llenas Éditeur QUATRE FLEUVES

Grosse colère, Par Mireille d'Allancé Éditeur ECOLE DES LOISIRS Collection : Petite bibliothèque de l'Ecole

Film, Sens dessus dessous, 2015 Enfants/Comédie 1h 42m

Tableau de routine a telecharger

Téléchargez le tableau de routine Kairos gratuitement

Erreur