Les problèmes de santé mentale peuvent être difficiles à comprendre, même pour les chercheurs en médecine. Les professionnels de la santé mentale étudient la condition connue sous le nom de TDAH depuis les années 1980. Au cours de cette période, de nombreux progrès ont été réalisés pour comprendre les processus mentaux derrière le TDAH et pour dissiper les fausses idées sur les troubles neurodéveloppementaux.

Selon une étude publiée par le Journal of Global Health, environ 1 personne sur 20 présente des symptômes en corrélation avec un diagnostic de TDAH (source). Grâce à la prise de conscience généralisée de la condition, plus de personnes que jamais auparavant ont accès à des informations, à du soutien et à des ressources gratuites pour vivre heureux avec le TDAH.

Le TDA et le TDAH sont-ils la même chose ?

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) et le trouble déficitaire de l'attention (TDA) font tous deux référence à la même condition. Cependant, le terme TDA est tombé en faveur, car les professionnelles de santé mentale conviennent que le TDAH décrit mieux la différence de cognition.

Pourquoi TDA n'est plus utilisé ?

Lorsque la condition qui sera plus tard connue sous le nom de TDAH a été documentée pour la première fois, elle a été séparée en deux catégories différentes : TDA avec ou sans hyperactivité. Au fur et à mesure que la recherche se développait, la compréhension de la condition augmentait et il a été convenu que les symptômes d'hyperactivité étaient suffisamment répandus pour l'appeler TDAH.

TDA vs TDAH : quelle est la différence ?

Les professionnels de la santé mentale conviennent que toutes les conditions de déficit de l'attention devraient être reconnues par le terme TDAH, y compris ce qui était auparavant connu sous le nom de TDA. Le sous-type de TDAH qui était autrefois TDA est maintenant connu sous le nom de type principalement inattentif TDAH.

Pourquoi le nom a-t-il été changé ?

Le TDAH est une condition complexe et la compréhension qu'en ont les médecins a changé au cours des 40 dernières années. Pendant la majeure partie du 20e siècle, les enfants qui présentaient des symptômes de TDAH ont été simplement classés comme étant des enfants avec des troubles de conduite.

Ce n'est qu'en 1980 que la condition a été officiellement reconnue par l'American Psychiatric Association. À cette époque, le lien entre le déficit de l'attention et l'hyperactivité n'était pas clairement compris, de sorte que la condition a été nommée trouble déficitaire de l'attention (TDA). Les symptômes du TDA incluaient souvent l'hyperactivité, de sorte que la condition a été divisée en deux sous-types :

  • Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
  • Trouble déficitaire de l'attention sans hyperactivité

Le nom officiel du TDAH a été donné en 1987, dans une version révisée de la troisième édition du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-III). Le DSM est la directive standard pour les médecins et la santé mentale publiée par l'American Psychiatric Association. À l'époque, le terme ADD s'était déjà répandu, de sorte que son utilisation est restée courante. 

La cinquième et actuelle version du DSM reconnaît trois sous-types de TDAH. Le DSM-5 tient compte de la façon dont le TDAH se présente chez les enfants et les adultes, ce qui permet une compréhension plus claire de la condition à mesure que les enfants grandissent.

Les trois sous-types de TDAH actuellement reconnus sont :

  • Trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité, présentation principalement inattentive
  • Trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité, présentation principalement hyperactive-impulsive
  • Trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité, présentation combinée

Utilisation des termes TDAH et TDA

TDAH puis TDA sont utilisés indifféremment par plusieurs personnes. Que vous utilisiez le terme TDAH ou TDA, la plupart des gens comprendront à quelle condition vous faites référence. Certains médecins, cliniciens et journalistes médicaux utilisent encore le terme TDA pour désigner le type inattentif de TDAH. Le consensus professionnel, cependant, dicte que le nom officiel de la condition est TDAH.

TDAH présentation prédominante inattentive 

enfant qui s'ennui

Les personnes qui présentent principalement des symptômes d'inattention ont tendance à ne pas avoir une hyperactivité trop présente dans leur comportement. Les enfants atteints du type essentiellement inattentif peuvent sembler timides ou perdus dans leur propre monde.

Cette variante de la condition était auparavant connue sous le terme TDA (source). Ce sous-type de TDAH est plus répandu chez les filles que chez les garçons. En raison de sa similitude avec la rêverie courante, un enfant peut vivre pendant de nombreuses années avec un TDAH non diagnostiqué. Un enfant atteint du type à prédominance inattentif peut présenter les symptômes suivants :

  • Difficulté à rester attentif
  • Éviter les tâches longues ou qui nécessitant un effort mental
  • Difficulté à se concentrer à l'école, à la maison ou même lors d'une activité de loisir
  • Être désorganisé
  • Souvent perdre des choses et faire des erreurs d'inattention
  • Ne semble pas être attentif lorsqu'on lui parle
  • Manquer facilement des détails
  • Avoir des difficultés à suivre les instructions

TDAH présentation principalement hyperactive-impulsive

enfant hyperactif

Les enfants qui présentent un TDAH hyperactif-impulsif ont tendance à avoir beaucoup d'énergie, ce qui les rend agités. Comme ce sous-type de TDAH est plus facile à identifier, un diagnostic de type hyperactif-impulsif est généralement plus simple que son homologue du type inattentif.

Les symptômes d'hyperactivité qu'un enfant atteint de TDAH peut présenter sont les suivants :

  • Répondre à la hâte à une question avant qu'elle ne soit terminée
  • Interrompre le discours des autres
  • Avoir du mal à attendre leur tour
  • Trop parler
  • Comportement agité, comme taper constamment du pied ou jouer avec les mains
  • Être incapable de rester assis, même pendant les cours ou en mangeant
  • Courir, grimper et faire du bruit, même lorsque c'est inapproprié
  • Agir sans penser aux conséquences de ses actes

Présentation combinée du TDAH

Il est possible que quelqu'un développe une combinaison des types inattentifs et hyperactifs-impulsifs. Si un enfant présente plus de 6 symptômes de chaque sous-type, il a un type combiné de TDAH.

Les recherches montrent que les enfants qui développent un TDAH de type combiné peuvent bénéficier d'un soutien et d'un traitement de la même manière que les enfants atteints des autres sous-types. En fait, les approches et interventions comportementales sont extrêmement efficaces pour améliorer le mode de vie des enfants et des adolescents atteints de tous les types de TDAH (source).

Comment diagnostique-t-on le TDAH ? 

spécialiste

Un spécialiste peut diagnostiquer le TDAH chez un enfant après une évaluation détaillée comprenant des entretiens avec l'enfant et ses proches, tels que ses parents ainsi que ses enseignants. Un examen physique est également effectué pour exclure d'autres causes de symptômes de type TDAH.

Bien qu'un médecin généraliste ne soit pas en mesure de diagnostiquer formellement le TDAH, il peut être capable de le reconnaître et de discuter de toute préoccupation que vous pourriez avoir à propos de la condition. Les enseignants et tuteurs de votre enfant peuvent par ailleurs fournir des informations précieuses pour mieux comprendre les schémas de son comportement. 

Vous pouvez vous attendre à ce qu'un médecin généraliste pose les questions suivantes concernant le diagnostic de TDAH:

  • Des questions sur les symptômes présentés par votre enfant
  • Des questions sur le moment où les symptômes ont commencé
  • Les endroits où les symptômes sont remarqués, que ce soit à l'école, à la maison ou pendant le jeu
  • Si les symptômes affectent la vie quotidienne ou les résultats scolaires de votre enfant
  • S'il y a eu des événements tragiques récents, tels que le décès d'un être cher, qui peuvent avoir affecté l'enfant sur le plan psychologique
  • Si votre enfant présente des symptômes d'autres problèmes de santé similaires au TDAH
  • S'il y a des antécédents familiaux de TDAH 

Le TDAH n'est pas diagnostiqué immédiatement après qu'un enfant présente des symptômes. Les médecins préfèrent observer périodiquement le développement de l'enfant pendant quelques mois pour exclure que les symptômes du TDAH ne soient confondus avec le comportement normal d’un enfant. Si vous pensez que votre enfant souffre de TDAH, la meilleure chose à faire est d'en parler à votre médecin.

Comment traite-t-on le TDAH ? 

Même si les causes profondes du TDAH ne sont pas bien comprises, les professionnels de la santé mentale ont mis au point des traitements efficaces pour garantir que les enfants atteints de TDAH grandissent en bonne santé et heureux. Le traitement des enfants atteints de TDAH repose principalement sur des thérapies comportementales et sur le soutien de leurs proches.

Traiter le TDAH avec des médicaments 

medicaments tdah

Traiter le TDAH avec des médicaments n'est pas comme prendre une pilule pour chasser un mal de tête. Il est important de comprendre que le TDAH n'est pas quelque chose dont on se débarrasse, mais une différence dans la façon dont quelqu'un vit son environnement (source). La médicamentation conçue pour le TDAH n'est donc pas destinée à traiter la maladie elle-même, mais à permettre au patient d'améliorer plus facilement ses capacités d'organisation et de rester calme.

Les médicaments ne sont pas nécessaires pour le traitement du TDAH, mais ils peuvent aider un enfant à se concentrer et à être moins impulsif. Le traitement pharmaceutique du TDAH est une question très sensible et des mesures doivent être prises pour garantir l'utilisation sûre des médicaments.

Les médecins qui prescrivent des médicaments pour le TDAH commencent à le faire à petites doses et des pauses périodiques de la prise de médicaments doivent souvent être prises pour observer les changements pertinents pour le développement de l'enfant. 

Si vous ou votre enfant prenez des médicaments pour le TDAH, assurez-vous d'informer votre médecin de tout effet secondaire perçu. S'il y a un problème avec le médicament, il peut être nécessaire de modifier la posologie ou le médicament lui-même. Les effets secondaires courants des médicaments contre le TDAH comprennent des troubles du sommeil, des maux de tête, des maux d'estomac et une humeur irritable.

Traiter le TDAH avec la thérapie

La thérapie est très efficace pour traiter non seulement le TDAH, mais aussi d'autres problèmes fréquemment associés à la maladie, tels que les sentiments d'anxiété. Une approche psychoéducative de la thérapie motivera votre enfant à discuter ouvertement de son TDAH et de l'effet qu'il a sur sa vie. Beaucoup de gens trouvent qu'il est plus facile de faire face à leur état après avoir été en mesure d'identifier les façons dont cela les affecte.

Les thérapies comportementales sont également extrêmement fructueuses lorsqu'il s'agit de traiter le TDAH chez les enfants et les adultes. Les parents et les enseignants sont encouragés à participer à la prise en charge du TDAH des enfants en recherchant et en récompensant les comportements positifs, ainsi qu'en apprenant davantage sur la condition et en structurant des activités pour leur enseigner des compétences organisationnelles.

Routines que les enfants peuvent essayer à la maison

Ressources pour les enfants atteints de TDAH 

L'une des meilleures manières pour les enfants atteints de TDAH d'apprendre à être organisés ainsi qu’indépendants est d'adopter une routine quotidienne. Les parents intéressés à offrir à leurs enfants une façon amusante d'apprendre à être autonome peuvent profiter de l'application Kairos.

Transformez la routine en jeu avec Kairos

Kairos charge votre enfant de défendre le monde contre les extraterrestres maléfiques. Pour atteindre cet objectif, les enfants doivent accomplir une série de tâches, telles que se brosser les dents, faire leurs devoirs et nettoyer leur chambre. Au fur et à mesure qu'ils progressent dans le jeu, les enfants sont récompensés par des super pouvoirs et des options pour personnaliser leurs avatars dans le jeu.

Les parents peuvent personnaliser les tâches dans l'application pour les adapter à l'horaire de leurs enfants. Un coach virtuel intégré peut aider les parents à gérer les routines de leurs enfants, le temps d'écran, l'heure du coucher et bien plus encore. L'application offre même aux parents des conseils sur comment encourager le bon comportement de leurs enfants et d'autres recommandations parentales positives. 

Kairos est téléchargeable gratuitement sur les plateformes Google Play et App Store.  

Télécharger Kairos

Tableau de routine a telecharger

Téléchargez le tableau de routine Kairos gratuitement

Erreur